Rechercher

Journée Internationale des droits de la Femme 2020


Marie Séry Koré est incontestablement l’une des figures emblématiques féminine de la lutte émancipatrice de la Côte d’Ivoire à l’aube de son indépendance. Zogbo Céza Galo Marie de son nom de jeune fille est née vers 1912 (certains disent 1910, comme sur le timbre) et décédée en 1953. Elle est originaire du village de Gossa dont le regroupement, avec Krakra, a donné naissance à une agglomération rurale dénommée Gokra.


Marie Galo est restée gravée dans l’histoire de la lutte pour l’indépendance de la Côte d’Ivoire. Elle s’est faite surtout remarqué en 1949, lors de la lutte des femmes de grand-Bassam. Tout à commencer le jour où Marie Séry Koré s’est engagée dans la lutte pour l’indépendance et a intégré le Rassemblement Démocratique Africain (RDA). Ce choix délibéré lui valut le divorce d’avec son mari mais plus tard elle rencontra Séry Koré René agent des P.T.T, licencié lui aussi par l’administration coloniale pour son appartenance au nouveau parti créé: le RDA.

Une chose est claire, Marie Séry Koré était une femme de lutte qui était beaucoup craint par l’administration coloniale. En 1953, alors qu’elle souffrait d’un simple panaris, elle se rendit l’hôpital annexe de Treichville pour se faire soigner. On lui aurait incisé le doigt malade en lui faisant une piqûre à titre d’anesthésie locale. Elle serait morte dans les heures qui ont suivi cette intervention médicale. Cette mort suspecte est restée dans les mémoires de ceux qui l’ont aimé sans jamais être élucidée. Pour certains, c’est plutôt de l’éther qui lui avait été administré en lieu et place de la drogue anesthésiante. Rappelons qu’à l’époque, l’hôpital annexe de Treichville était tenu, en grande partie, par des médecins Européens.


Après sa mort suspect, Marie Séry Koré est restée l’un des grandes figures de la lutte pour l’indépendance de la Côte d’Ivoire. C’est finalement à juste titre que la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) a choisi de l’honorer. L’image de feu Marie séry Koré était posée sur la coupure du billet de 1000 FCFA, jusqu’à ces dernières années où la monnaie a changé de désigne.


Source : Blog MEDIA + 18/11/2018

0 vue

Copyright 2017-2019 by Charitis

Adresse: 

25 BP 708 ABIDJAN 25 

COTE D'IVOIRE